Le 7 mars, un total de trois représentants de l’équipe du Kazakhstan sont entrés sur le ring. Et le premier combat avec la participation de nos boxeurs s’est avéré être un signe négatif. Ainsi, le combat de départ au tournoi a été perdu à Angelina Lucas, qui a concouru dans la catégorie jusqu’à 51 kilogrammes.

L’athlète s’est rendu en Jordanie, en remplacement de Nazim Kyzaibai, qui n’a pas récemment connu le succès. Le champion du monde a perdu dans plusieurs compétitions internationales. Lucas, à son tour, était stable. En outre, une partie de sa période préparatoire a eu lieu à Cuba, où elle a développé la « physique » et a élargi l’arsenal technique. Soit dit en passant, Angelina avait l’air assez intéressant dans le ring. Elle a travaillé de façon variable, a gardé le rythme et a fait preuve de persévérance. Cependant, la différence entre Yutamas Jitong de la Thaïlande était sur le visage. L’adversaire a été plus agressif, et ses attaques sont beaucoup plus nettes. Et si dans le premier tour le succès était variable, dans le second complètement dominé par Yutamas.

Jitong frappait plus fort, maintenant la pression sur. De plus, au cours des trois dernières minutes, elle a réussi à percer le bloc défensif de Lucas. La domination était évidente, ce qui a finalement été exprimé par les juges dans leur décision. Lucas a perdu 1-4. Il s’agissait de la troisième défaite de l’équipe du Kazakhstan. Plus tôt, Rimma Volosenko et Dametken Kelimbet ont été éliminés de la lutte pour la licence. Dans le même temps, les poids légers kazakhs Saken Bibosinov et Serik Temirzhanov étaient heureux. Boxers en toute confiance tenu leurs combats, la qualification pour les quarts de finale. La place de Bibosynov (jusqu’à 52 kilogrammes) dans l’équipe pour la participation à la sélection n’était guère inattendue. Il a quand même réussi à faire ses preuves aux Championnats du monde l’an dernier, devenant médaillé de bronze. Il a également plusieurs tournois pour adultes majeurs, ce qui signifie qu’il a de l’expérience et la stabilité psychologique. C’est une certaine « fronde » aux grands départs que le jeune talent de Sabyrhan Mahmudov fait défaut. Le triple champion d’Asie des jeunes a des compétences et une technique incroyables. Mais jusqu’à présent, le personnel d’entraîneurs préfère Bibosynov. Et dans son match d’ouverture, il a bien performé.

Azat Usenaliyev, du Kirghizistan, s’est exprimé contre lui. Saken a fait le premier tour sans équivoque. Il a facilement dominé l’adversaire, en utilisant activement la série. Cependant, dans le deuxième tour Azat a réussi à s’adapter, en commençant à rencontrer Bibosynov dur, le chargement du Kazakh. Cependant, l’image globale des épisodes simples n’a pas affecté. Le Kazakh a enlevé les occasions en toute confiance. Dans la ronde finale rien de force majeure pour notre athlète s’est passé – victoire par décision unanime. Dans son prochain combat, il affrontera hu Hianhuang de Chine.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>